« 24 innovations autour de l’emailing pour les E-Marketing Awards | Accueil | Publication du livre blanc collaboratif du marketing direct - 10 experts s'expriment »

09 décembre 2011

Commentaires

Olivier Feldman

En effet cela ne présage rien de bon :(

Arnaud Cielle

Voici un beau défi : expliquer à nos sénateurs (et nos dirigeants d'une façon plus large) l'équation suivante :

prospecter, vendre = créer de la richesse = une des meilleures actions à mener, notamment en période de crise !

Jeff

A un moment donné, il faudrait que nos antiquités de politiciens arrêtent de s’occuper de problèmes auxquels ils n'entendent rien... Quant au consommateur, certes il faut le protéger (je ne suis pas opposé à l'opt-in cookies s'il est bien fait), mais là c'est revenir à des temps ante-diluviens... Il y a tout de même des gens qui bossent correctement et qui respectent le consommateur. Plutôt que de pénaliser les gens sérieux, il serait plus intéressant d'éduquer le consommateur (signaler spam, désabo etc.). A ce rythme-là, il va falloir envoyer un recommandé 3 jours avant pour commander sa pizza par téléphone.

Pignonsurmail

Aux dernières nouvelles, un amendement (présenté par Mme Bonnefoy) a été voté au sénat,qui introduit le consentement pour la prospection téléphonique. Pour les abonnements en cours, le consentement sera recueilli par les opérateurs. L'emailing n'est pas évoqué et touché par cette loi... Le dispositif PACITEL a du plomb dans l'aile .

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Note sur l'auteur

  • Bfblog2   Bruno Florence

    Travaillant dans l’emailing depuis plus de 10 ans, je publie ici mes dernières informations et découvertes sur ce domaine

    En savoir plus
  •     Facebook  Twitter  
  •   Retrouvez-nous sur Google+

Formations

  • email academy 2017

Pignonsurmail sur TWITTER

Etude solutions emailing


  • Etude des solutions d'emailing