« Webconférence : nouvelle étude sur les solutions d'emailing. Comment choisir sa solution d'emailing ? | Accueil | Retrouvons-nous au salon Ecommerce 2015 ! »

01 septembre 2015

Commentaires

Denis Olivier

Merci Bruno d'avoir expliqué ces précisions importantes à nos amis non techniciens ! Effectivement, nous savons générer très très vite, mais faut-il encore que les serveurs SMTP acceptent à la même cadence, et que cela soit 1 ou 30 IP, le soucis est le même, c'est le FAI qui décide. Qualité, quand tu nous tiens, mais cela, vous le saviez tous ;)

pignonsurmail

Merci Denis pour ton retour. Et sur Dolist comment indiquez vous que la campagne est complétement envoyée ?

Denis Olivier

En fonction des volumes d'envoi, nous remontons toutes les X minutes les informations pour le suivi (accepté, hardbounce, softbounce, spam, en cours, restant, etc ...).
Concernant la fin totale de la campagne, c'est quand tous les messages ont été tentés suivant un algo spécifique en fonction de l'ICQ (notre score qualité), de ce qu'OPERA connait, FAI, du volume, nombres de retentatives sur un temps donné.

Marketing

Je tiens à vous remercier pour ces informations pertinentes. Il s’agit d’une explication plutôt technique, mais facilement compréhensible par les non techniciens. Quoi qu’il en soit la vitesse d’envoi des campagnes d’e-mailing influe sans doute la performance de celle-ci.

Olivier

Très intéressant... Effectivement le delais de routage, et plus particulièrement de le délais de livraison sont importants pour nous.

"En effet le Fai olu le Webmail peut prendre du temps, une fois l'email accepté, pour le livrer en boîte de réception."

Quelles sont les raisons pour lesquelles les FAI peuvent parfois mettre autant de temps à livrer en boite de réception ?

pignonsurmail

J'ai constaté ce décalage chez les Webmails américains sachant qu'en France, si un FAI accepte votre email (pas de bounce), il est obligé de le livrer (soit en boite de réception, soit en Spam). Je pense que le délai de traitement, peut venir de plusieurs points :
une saturation des infrastructures,un traitement différé pour le qualifier en Spam/non Spam etc.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Note sur l'auteur

  • Bfblog2   Bruno Florence

    Travaillant dans l’emailing depuis plus de 10 ans, je publie ici mes dernières informations et découvertes sur ce domaine

    En savoir plus
  •     Facebook  Twitter  
  •   Retrouvez-nous sur Google+

Formations

  • email academy 2017

Pignonsurmail sur TWITTER

Etude solutions emailing


  • Etude des solutions d'emailing