« Comment optimiser le haut (Preheader) de vos emails ? | Accueil | Cycle de formations à l'email marketing les 23 et 24 juin à Paris. »

19 mai 2009

Commentaires

Renaud Chavanne, Data Factory

Votre analyse est bien vue, met bien l'accent sur la sursollicitation induite par la performance. On pourrait ajouter d'autres choses ; je me contenterais de signaler que votre article recoupe certaines offres qui m'ont été faites dernièrement sur les bases BtoB dont nous avons la charge. Voici quelques éléments chiffrés sur ce segment interprofessionnel.

Les offres qui m'ont été faites à la performance tournent autour d'un formulaire rempli payé autour de 10 E. Mes bases sont commercialisées au CPM sur un coût variant entre 300 et 180 E du mille, selon les volumes (les prix sont affichés, par exemple sur www.fichier-solutions.com). Tablons sur un prix moyen de 230 E du mille, au vue des propositions de volumes qui m'ont été faites.

Selon les statistiques d'un de nos fichiers, réactualisées depuis 5 ans (également publiées), le taux de clic unique moyen est d'environ 2%.

Admettons le chiffre plutôt bon de 50% des clics transformés en coupons (formulaires remplis). Nous avons donc 10 coupons au 1000. Rémunérés à 10 E pièce, ils produisent un CA de 100 E.

Le calcul est vite fait : la performance conduit à une très forte érosion du prix, sans parler du risque qui, comme on le sait aujourd'hui, doit se payer. Autrement dit, en prenant le facteur de risque en considération, le coupon devrait être facturé aux alentour de 40 à 50 E pour être réellement attractif.

Reste encore un autre facteur : certains annonceurs fonctionnant à la performance s'affichent également en 4x3 dans le métro. Autrement dit, pratiquent la publicité. Il y a maintenant bientôt dix ans, un responsable marketing français d'un des premiers constructeurs informatiques mondiaux m'expliquait qu'il aimait beaucoup prendre des bannières en payant au clic, c'est-à-dire à la performance. Il pouvait ainsi opérer à très bon prix des campagnes d'image, le clic ne lui étant finalement que peu d'intérêt. Il en va de même pour la performance eMail : elle ne rémunère pas l'action de communication, qui s'insère dans un dispositif global. Il faudrait donc encore prendre ce facteur dans la détermination du prix.

cecile DOSSETTO

Bonjour,

Pouvez-vous m'indiquer des nom de société de mailing travaillant à la performance?
Je vous en remercie par avance.
Cécile DOSSETTO.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Note sur l'auteur

  • Bfblog2   Bruno Florence

    Travaillant dans l’emailing depuis plus de 10 ans, je publie ici mes dernières informations et découvertes sur ce domaine

    En savoir plus
  •     Facebook  Twitter  
  •   Retrouvez-nous sur Google+

Formations

  • email academy 201_

Pignonsurmail sur TWITTER

Etude solutions emailing


  • Etude des solutions d'emailing